Sommaire ARSB



 









Tir à l'Arc

TIR A L'ARC

Avec Madeleine et Christian
cliquez sur les images pour les agrandir

Incroyable ! Une flèche en a traversé une autre d'un bout à l'autre ! Exceptionnel !
le 21 juin 2016
Tir à l'arc à l'extérieur au méchoui 2015

L'histoire du tir à l'arc est très ancienne. Des pointes de flèche en silex taillé, datant de 50.000 ans sont découvertes sur un site en Tunisie, des peintures rupestres datant de 10.000 ans avant Jésus Christ sont trouvées dans une grotte des Gorges du Valtora en Espagne. L'homme a toujours cherché le meilleur moyen d'envoyer un projectile à distance avec le plus de précision possible pour se nourrir, pour se défendre. Dans l'antiquité, au Moyen Âge et jusqu'aux temps modernes, l'arc est une redoutable arme de combat utilisée sur de nombreux champs de bataille, en Asie, en Mésopotamie ,en Amérique, en Europe… Seules certaines iles d'Océanie et les Antilles ont ignoré l'usage de l'arc. Dans le monde actuel, le tir à l'arc, sport d'élite - championnats nationaux, internationaux, jeux Olympiques - est également un sport de loisir. C'est une discipline régie par des règles très précises, car, quelle que soit la catégorie dans laquelle on la pratique - sport de compétition, loisirs, chasse, tir en campagne, nature - l'arc est classé comme arme de 6ème catégorie et la sécurité des lieux, de soi, des autres, est et doit être, strictement appliquée et respectée.

L'activité proprement dite :
Un objectif : viser et projeter une flèche au centre d'une cible.
Une discipline : la maitrise de l’outil : l’arc ; sa hauteur, sa puissance sont adaptées aux possibilités de l'archer, de l'archère.
La technique corporelle du tireur, sa posture, son ancrage au sol, la tonicité musculaire des jambes, des abdominaux, des fessiers, des muscles profonds du dos, la position de la tête, l'archer apprend à se tenir droit ! Il faut savoir que la puissance qu'il transmet à la flèche provient des muscles du dos de l'archer : l'un des bras sert à tenir l'arc, l'autre tire sur la corde de l'arc.
Les qualités individuelles : la concentration, l'engagement personnel, la capacité d'attention, l'entretien de la mémoire, pour retenir la complexité de la technique corporelle qui va développer l'habileté motrice et permettre à l'archer de prendre conscience de ses possibilités physiques et mentales en adéquation avec le tir à l'arc.

Il n'y a pas d'âge limite pour tirer à l'arc. De plus, compétition ou loisir, la sociabilité, la communication, la solidarité, l'amitié sont très présents durant les séances de tir.

Les archers Belvérins et les archères Belvérines de I'A.R.S.B sont, je vous l'affirme, joyeux, enthousiastes et conquis.

Madeleine Durand

Quelques photos prises le 25 octobre 2011. Malheureusement, avec les vacances, il y avait peu de monde!
Madeleine me dit qu'ils sont jusqu'à 25... Je referai des photos un autre jour...

Pierrot nous prépare un joli tir !

Madeleine surveille le geste des nouvelles!
  Photos prises le 27 avril 2010
 Le tir à l'arc ne requiert pas de condition physique particulière. Pratiqué en simple loisir il permet d'entretenir ses capacités musculaires, articulaires et  respiratoires.
 Le matériel est adapté à la morphologie et à la puissance musculaire de l'archer.
 Seul ou en équipe ce sport est accessible à tous.
     

Allez voir les anciennes photos en cliquant là...